21 December, 2014

Latest News


Je m'étais faites un peu de rare ces dernières semaines pour raison de vacances. Hé oui! J'avais décidé de prendre un peu de temps pour moi, mais sans vous abandonner longtemps aussi. Et me voilà de retour pour vous présenter un nouveau look toujours dans le cadre des tendances vacances. 
La pièce phare de ce look est la cape fleuri de chez Madame Monsieur Couture.
L'imprimé floral signait son retour déjà depuis le début de l'année et il s'est fait beaucoup plus présent ces vacances. Avec beaucoup de caractère ou plus discret, il peut se porter en total look ou par pièce, sans même se soucier de l'effet tapisserie. Vu que la cape est assez imposante, j'ai opté pour pièces à ton unique pour lui laisser toute la place et j'ai ajouté ces jolies mules achetées grâce à un bon plan dont je vous parlais ici.


Détails du look

J'aime trop comment le vent la prend

Short: H&M
Top: Gap
Chaussures: Missguided
Maquillages: Tyty Shu

Crédit Photo: Sélections Photos et Vidéos (Jean Goun)




A très vite



Il y'a quelques temps, je vous présentait un look associant les tendances de ces vacances avec le kimono de Esmee Paris. Dans cette même veine, j'ai concotté rien que pour vous (ah, les chanceuses!) un second look qui met en avant la tendance de la transparence. La difficulté de réussir un look qui associe la transparence, c'est la peur de trop en dévoiler. Toujours pour faire dans la subtilité j'ai ajouté ce kimono. D'ailleurs je pense à vous proposer un look street sur le blog ou mes comptes pour que vous voyez avec quelle ténue on peut le mettre. Il passe vraiment sur tout et avec tout: jeans, robes, baskets, sandales...c'est vraiment à votre sauce. Après avoir fait ma "classe", j'ai voulais faire la "sexy". J'espère que vous aimez.


Détails du look


Jupe: Friperie
Top: Topshop
Kimono: Esmee Paris
Chaussures: Atmosphère
Chocker: Nylan Création
Maquillage: Tyty Shu

Crédit Photo: Sélections Vidéos & Photos (Jean Goun)
Lieu: Digital Cinema Group




Ce n'est un secret pour personne que je suis à fond pour la revalorisation et la promotion des créateurs et talents locaux. Je fais partie de cette génération de jeunes qui pensent que l'essor du contient réside dans la prise de conscience de chacun à notre niveau, de sa contribution à apporter dans le développement de l'Afrique. J'aime l'Afrique et j'aime la mode en Afrique, je ne dirais pas mode africaine parce ce que pour moi la mode est appelé à traverser les frontières et il n'y a pas de mode africaine ou européenne mais juste LA mode. Partant de ce principe, je crois en la construction d'une industrie forte de la mode en Afrique et en le fait qu'elle représente un secteur d'avenir sur lequel on doit investir. Et chacun à notre niveau doit contribuer à la création de cette industrie forte en achetant et en portant des créations faites par des africains. Il y a des designers ici, capables de vous proposer des vêtements prêt-à-porter de qualité, et non il ne s'agit pas de tenues folkloriques mais de créations que vous pouvez mettre pour n'importe quelle occasion. Je pense en avoir fait la preuve plusieurs fois déjà à travers mes looks et j'essaie autant que possible de suivre cette ligne directrice. Si chacun de nous avait au moins une tenue faite par un créateur local, ce serait déjà un grand pas.

Et donc, on va parler du look du jour dont la pièce principale est cette robe enveloppe de chez Nanawax. Est ce que je vous ai dit que le bogolan est un tissu que j'affectionne particulièrement? Que ce soit en version traditionnel ou imprimé, je le trouve juste trop beau et comprendrez donc que j'aime ma robe portefeuille en bogolan. La coupe est assez simple avec des plissures (qui sont à nouveaux tendances) et féminine. Elle en impose déjà, donc pas besoin de trop en faire.

L'info mode ce poste est que la robe portefeuille est la seule qui va à toutes les morphologies. Top, n'est ce pas?


Robe: Nanawax
Escarpins: Fiore
Pochette: New Look
Maquillage: Tyty Shu

Crédit Photo: Sélections vidéos & photos (Jean Goun)




J'ai eu un coup de cœur pour le packaging: le paquet est juste trop beau et le petit sac en pagne, idéale pour les journées shopping.




Je l'ai souvent eu mauvaise en voyant des pubs pour des boutiques en ligne en France qui proposait des chaussures (j'adoooooooooore les chaussures) mais aussi des articles mode en général qui malheureusement pour moi n'étaient pas des offres disponibles à Abidjan.
C'était avant que je découvre le site bmeos qui me permet de faire mes achats sur un certains nombre de sites partenaires et de me faire livrer en 5 jours à Abidjan.
Les 5 jours sont à compter à partir du délai de livraison en France. Le principe est simple, vous effectuez vos achats sur le site de votre choix, vous mentionnez comme adresse de livraison , l'adresse de bmeos en France.
Ils reçoivent votre colis, vérifient effectivement qu'il n'y a pas d'erreur sur votre commande et vous livrent votre colis à Abidjan. Il faudra compter les frais de fret et de livraison en plus. Tous les détails sont ici. Mon conseil serait de vous associer pour passer vos commandes afin de vous partager les frais.
J'ai effectué des achats dur Zalando et j'ai choisis des mules (si difficiles à avoir à Abidjan) et une jolie paires de sandales.





J'ai récupéré mon colis au point de retrait à Abidjan qui se situe au 2 plateaux, mais il est également possible de se faire livrer ,mais vous engagerez des frais supplémentaires.
 C'est bientôt les soldes d'été (28 juin), voilà une occasion de profiter de bons plans.

 

Qui dit période de vacances, dit nouvelles tendances. Hé oui! Chaque année c'est la même rengaine et il faut s'adapter ou pas. Quoique je vais vous proposer quelques looks qui associent les tendances de ces vacances 2017. Et pour ce premier look, je collabore avec une marque qui propose des kimonos fait main et avec des tissus africains (tout ce que j'aime): Esmee Paris. Ce look associe deux tendances majeures: le sleapwear qui a été remis au goût du jour depuis déjà l'an dernier, la dentelle et le kimono qui est une pièce qui revient à la mode. 
J'aime beaucoup ce renouveau de la dentelle, avec les bodysuit mais je trouve que c'est un look assez difficile à adopter en journée sans en faire trop , surtout si on ne fait pas dans le bohème. Ce look est idéal pour une soirée, mais je me plaît à penser qu'on pourrait l'adopter en journée si on doit être assez habillée pour une occasion particulière.




Détails du look



Pantalon: Pelebe
Bodysuit: Friperie
Kimono: Esmee Paris
Chaussures: Atmosphère
Maquillage: Tyty  Shu

Crédit Photos: Sélection Vidéos & Photos (Jean Goun)
Lieu: Digital Cinema Group



La 21ème édition du concours Miss Côte d'Ivoire  s'est terminée avec l'élection de Gbane Mandjalia, 1m86, 20 ans, 2ème année de gestion commerciale. Le concours retransmis en direct dans plusieurs pays et même sur internet a été largement commenté sur les réseaux sociaux au point de faire figurer le hashtag #MissCI2017 dans le top 5 des hashtags utilisés dans le monde à l'heure de diffusion du programme (4ème position). Et comme vous devez vous en douter, les commentaires et les avis divergent sur le concours lui-même et sur le choix de la lauréate. Comme j'aime le dire, Miss Côte d'Ivoire, c'est un concours que les gens adorent détester et bien souvent c'est à qui ira au commentaire le plus salé. Dans tous les cas, pour avoir suivi le concours depuis les présélections jusqu'au grand soir (j'étais dans la salle), je vais partager avec vous mon avis.

L'entrée des finalistes s'est fait sur une chorégraphie aux accents burlesques. J'ai aimé la chorégraphie que j'ai trouvé belle.J'ai par contre déploré le fait que les couleurs des ténues ne soient pas celles de notre drapeau (orange, blanc et vert).


J'aurais aussi aimé qu'il soit rajouté au moins un pas typique ivoirien et à un moment clé de la chorégraphie pour qu'il soit remarqué. Je tiens quand même à signifier que la mise au vert ne dure qu'une semaine qui est partagée entre ateliers, activités avec les partenaires et répétitions. Il faut saluer le travail qui est fait en si peu de temps. 
Certains ont déploré l'absence de ténue traditionnelle, au risque de vous surprendre, je n'ai pas trouvé d’inconvénient au modèle des tenues mais plutôt aux couleurs. Je trouve déjà que depuis de nombreuses années les candidates ne portent plus de réelles tenues traditionnelles, mais plutôt des tenues artistiques africanisés. Pour moi, soit on fait des tenues typiques traditionnelles, soit on n'en fait pas. J'ai aussi trouvé dommage qu'aucun des passages des candidates ne se soit fait sur une musique ivoirienne ou au pire africaine.
Il faut relever que l'ambiance dans la salle était assez électrique, et les supporters des candidates de cette année vraiment bruyants; ça en devenait limite agaçant et gênant. Et de ce que j'ai entendu, ça se ressentait également à l'antenne. Cet aspect est à revoir.


Pour le second passage, les candidates défilent en maillot de bain une pièce. J'ai trouvé le maillot de cette année assez beau, et aussi bien qu'ils aient opté pour deux couleurs différentes. Par contre, je reviens toujours sur le choix de ces couleurs: aucune dans celle du drapeau national. Pour moi, on devrait vraiment profiter du taux d'audience du concours pour en faire un véritable moyen de promotion de la Côte d'Ivoire et ce, dans les moindres détails.


Les robes sont vraiment belles, et ces pois baoulés, j'adore.


La coupe de ce maillot créait des plis sur certaines candidates. Pas très avantageux!


J'ai adoré le modèle de cette année. C'était vraiment une très belle robe. Et les coiffures aussi étaient top, moins volumineuses, on reconnaissait plus facilement les filles.
C'est au cours de ce passage que se fait le message, qui portait sur l’autonomisation de femme et l'agence emploi jeunes. J'ai aimé deux messages qui m'ont particulièrement touché, celui de Mayeta Konan, candidate numéro 14 qui avait une superbe diction (que je lui envie d'ailleurs) et celui de Darlène Kassem, candidate numéro 21 parce ce qu'il était plus personnel.

Avant de passer aux résultats nous avons eu droit à des prestations artistiques, Et c'est là que vont commencer les problèmes notamment par rapport aux choix des titres des morceaux interprétés par le groupe Kiff No Beat. J'avoue que j'étais très contente de les voir sur scène, et que je me suis mise à chanter et faire des snaps (ajoutez moi: amenantanoh)  sur leurs titres et particulièrement Approchez Regarder. Je l'entends partout quasiment, et j'avoue que ça ne m'a pas gêné plus que ça au départ, mais après avec un peu de recul, on se dit que ce n'était pas le meilleur titre pour une finale de concours qui a pour but de valoriser la femme. En même temps, ce sont des rappeurs, ils ont des titres assez trash, mais l'organisation devait sans doute les inviter à choisir un autre titre dans leur immense répertoire.

Et l'une de mes plus grosses déception de cette finale c'est la ténue de Yves de M'Bella. Qu'est ce que je me suis ennuyée à le voir dans ce costume classique.J'avoue que je suis chaque fois impatiente de voir ce qu'il mettra comme tenue, tant il nous a parfois surpris par ses choix vestimentaires (en 2014 et 2015 notamment).

Le plus beau moment a été sans nul doute, le défilé Uniwax. Un défilé 100% hommes comme on en voit pas souvent sur les podiums ivoiriens. Topissisme!



Le Quinté 2017

4ème dauphine Carole KOFFI- 1m76-19ans-2ème année BTS Gestion Commerciale



3ème Dauphine Elena SANOGO- 1m71-19ans- Terminale A1


2ème dauphine Ericka KONATE-1m67-18ans-Etudiante en année préparatoire de ressources humaines et communication


1ère dauphine Darlène KASSEM-1m68-20ans-licence 1 management



Miss Côte d'Ivoire Mandjalia GBANE-1m86-20ans-2ème année de gestion commercial


Le quinté



Crédit Photo: Ramez Aoudé

Aperçu de mon look


Les détails sont par ici