21 December, 2014

Latest News

Tout fraîchement primé à la fashion Week de Ouagadougou au Burkina Faso en tant que meilleur jeune créateur, Tra Dieudonné, jeune styliste ivoirien a accepté avec promptitude de nous ouvrir son univers...


Comment avez-vous fait vos premiers pas dans la mode?

J'ai étudié à l'école de Mme Zahui alias Miss Zahui "figaro couture". Je me suis ensuite perfectionné auprès de différents stylistes avant de m'installer à mon propre compte.

Comment décririez-vous le travail que vous faites? 

Je décrirai mon travail comme de l'art parce que qu'une collection de mode c'est d'abord un travail de l'esprit.

Parlez-nous de votre dernière collection la "dame en noir"...


La dame en noir est mon coup de gueule contre la dépigmentation de la femme noir. C'est aussi montrer le noir sous une autre forme: enlever ce sens funèbre que l'on lui donne et l'associer au raffinement et à la beauté. C'est aussi dire qu’être noir c'est être beau et qu'il faut être fière de notre couleur de peau.


Comment vous sentez-vous après avoir reçu le prix du meilleur jeune styliste à la fashion week de Ouagadougou?

C'est toujours une fierté de d’être félicité donc recevoir ce prix était, avant tout, une grande fierté pour mon pays que je représentais mais aussi une fierté pour la génération de jeune créateur à laquelle j'appartiens. Cela démontre que nous, les jeunes, sommes créatifs et avons notre place dans le milieu de la mode.


Certains disent que vous faites des manières et choisissez les mannequins avec lesquels vous voulez défiler, qu'est que vous y répondez?

(Rire) Ce n'est pas faux...Je ne fais pas de manières mais je reste plutôt professionnel dans mon travail. Ma collection (Ndlr: parlant de la dame en noir) a été créé et inspiré par un type de femme. Je ne peux donc pas choisir des mannequins qui ne rentrent pas dans ma vision. Je ne fais rien par affinité. Je sais ce que veux et j'essai d’être précis. 

A quelles types de femmes s'adressent vos ténues en général?

Mes ténues s'adressent à tous types de femmes. Je fais des créations pour toutes les femmes sans distinction.

Vous faites également des ténues hommes, ce qui n'est pas commun pour un styliste qui habille également les femmes. Quel est votre secret pour réussir à être un styliste mixte? 

Contrairement à ce que l'on pense, c'est assez courant d'avoir des stylistes qui habillent aussi bien les hommes et les femmes. Je pense qu'un styliste pour femme peut aussi habiller des hommes car faut bien que nous pensons à nous mêmes. 


Quel est votre plus grand rêve? 

Mon plus grand rêve est industrialiser ma marque à l'image des grand créateurs français et de la vendre partout dans le monde. 

Quel est votre mot de fin?

Mon mot de fin est d'encourager tous les jeunes qui souhaitent entamer une carrière dans le milieu de la mode car à force de travail ils finiront pas y arriver. Il ne faut pas baisser les bras.

Par Amenan Tanoh