21 December, 2014

Latest News

Samedi 16 novembre, 18h, nous sommes à l’hôtel du golf pour la grande messe de la mode ivoirienne: AfrikFashion 8. Tout le monde s'affaire: les mannequins finissent leur dernière répétition avant de foncer au maquillage, sous la houlette de Carlos Hazel. Reda Fawaz ajoute une dernière touche au décor, Isabelle Anoh passe s’assurer que tout sera prêt à temps pour le show prévu à 20h. Le ciel est quelque peu assombrit. On croise tous les doigts en espérant que la pluie ne viendra pas gâcher la soirée. Le stress se lit sur certains visages. Le vent souffle rafraîchissant quelques peu l'atmosphère. 
19h30, dans les coulisses tout s'accélère, le maquillage et les coiffures avancent plutôt bien, sous la direction
                                                                                                                                                               
 

de Dieudonné Sénato et d'Isabelle Moreno. Les modèles ne semblent pas stresser outre mesure, mais plutôt déterminés à tout donner.  Dehors, le public commence déjà à arriver.

Un peu plus tard, tout le monde est installé. 
On distingue même certaines personnalités et des visage connus, au nombre desquels le ministre du tourisme.


Enfin, Yves De M'Bella et Christelle Mélèdje font leur apparition, c'est le début d'un moment qu'on aurait volontiers prolongé: la 8 ème édition d'AfrikFashion. 


Discours d'ouverture, fresque avec la ravissante Prisca, qui voit ainsi un de ses rêves réalisé. 

 

S'ensuit un long ballet de créativité, glamour et beauté. Les stylistes présents ont rivalisé de talents. Bee Arthur, Bazeme, Gilles Touré, Pathéo, Koro, Saint Joe, Patrick Asso...et Nackissa qui a eu l'honneur d'ouvrir le défilé, tous se sont montrés à la hauteur des attentes du public présent et même au délà. Mais celui qui a sans nul doute été la grande découverte pour le public ivoirien est Martial Topolo, styliste camerounais installé en France.
Patrick Asso, Saint Joe, Nackissa, Koro, Pathéo, Angybell, Bazeme,Bee Arthur
Anderson Djakoure

Martial Tapolo

Gilles Touré


Crédit Photo: Alida Nady Sidibé










Le mannequinat en Cote d'Ivoire est un milieu assez fermé,  dans lequel on voit bien souvent les mêmes visages dans presque tous les défilés. On a envie de voir de nouvelles personnes de nouveaux tops émerger ici ou ailleurs et briller de milles feux. Nous avons donc décidé de faire une petite sélection. Y'en a surement que vous avez déjà vu...

1-Aissata Dia
 

Du haut de son mètre 83, la belle Aissata a fait ses premiers sur les T avant d’être élue miss Cote d'Ivoire 2013. On espère la revoir après son mandat dans des défilés ici et pourquoi pas sur la scène internationale.

 

 

2-Awa Sanoko


Belle peau d'ébène, allure de rêve, Awa Sanoko a l'étoffe de grands tops tels Alek ou Akuol. Alors, on peut s'autoriser à rêver d'une carrière internationale pour elle.  






3-Fanta Koné


Encore une belle brune au teint d'ébène, et aux lèvres pulpeuses. Fanta Koné, elle s'appelle, ne l'oubliez pas.






4-Karen Joigny

En voilà une autre à la bouche de rêve, avec tout simplement une beauté angélique. Elle évolue en France.

 

 



5-Djéla Aurelie Kouassi

Cheveux courts, sourire ravageur, Djéla est un mannequin en pleine ascension.

 


Celle qui est arrivé au mannequinat pour etre plus féminine est aujourd'hui l'incarnation de la beauté africaine. Qu'est ce qu'on peut lui souhaiter à part une longue et belle carrière?



Par Amenan Tanoh




Ce vendredi 13 septembre s'est ténu à l'espace Las Palmas des II-Plateaux le lancement de la nouvelle collection de la marque Uniwax dénommée Mosaïque.


On s'attendait à du beau, du chic, du glam' et on a franchement pas été déçu.



Uniwax a su, comme à son habitude, se montrer  à la hauteur de nos attentes et nous émerveiller avec des ténues qui rivalisaient de beauté, mais surtout des couleurs vives et gaies qui font tout son charme.


Cette soirée a été ponctué de prestation d'artistes chanteurs et humoristes.


C'est les yeux remplies d'étoiles que les invités ont pu profiter du cocktail offert à la fin de la soirée.




On peut le dire...Mosaïque nous va si bien.


Au hasard de quelques clics, j'ai découvert une fashionnista au style à la fois cool, décalé et surtout très tendance. En véritable passionnée de mode, Miss July partage avec la blogosphère( http://la-plus-gaie.blogspot.com/ ) ses coups de cœur, ses essaies et ses astuces mode. On l'aime pour son coté attachant et pour le pulse qu'elle impulse au web coté mode. Kita l'a rencontrée pour vous et elle nous fait des confidences so...trendy.


Pour dénicher des ténues toujours hyper tendances et être à la pointe de la mode, Miss July a pris pour habitude d'écumer les blogs à la recherche de tenues avant-gardiste. Elle les choisit également par rapport à certaines combinaisons qu'elle imagine (assemblage de couleurs, mêmes motifs...).
A la question de savoir si ses amis influent son style vestimentaire, Miss July nous dit: "Oui (rire), j'écoute beaucoup leurs critiques. Je vois si ça me convient aussi, c'est la raison pour laquelle j'ai crée un blog: avoir d'autres conception de la mode et tout ça. Je teste souvent de nouveaux styles que je vois sur des sites de modes comme pinterest, fashionista, stylight et aussi des vêtements qu'on aurait jamais vu ensemble pour avoir des avis".

Son accessoire mode incontournable actuellement, c'est le collier Plastron (vous aurez bientôt un article sur son blog à ce propos).



Il est inspiré des colliers massai. Il se porte aussi bien avec des robes de soirées, des chemisiers fermés jusqu'au dernier bouton. Il peut être en perle, en cristal...

Le faux-pas mode qu'elle ne pardonnerait pas est sans nul doute le fait de s'habiller en tout noir "la chemise ou le top, le pantalon, les chaussures..Je pense plutot qu'il ne faut jamais hésiter à l'assortir avec de l'or ou de l'argent...Pour des sorties l'après-midi par exemple on peut l'agencer avec des couleurs fluo et en soirée avec du blanc ou du rouge"
 
 
Le dernier conseil de Miss July:" Pour etre à la pointe de la mode il faut deux choses: fouiner et surtout essayer! En Cote d'Ivoire, on a malheureusement pas de grands magasins de vetements, surtout pour les filles ou le peu est trop cher pour nos bourses. Donc si on attend les bras croisés que la mode vienne on risque d'avoir des années de retard (rire)! Alors fouinez c'est-à dire voir souvent les sites de mode, follow sur les reseaux sociaux les acteurs de la mode, parler avec des amis à l'extérieur qui ont des facilités pour qu'ils nous envoient des commandes par la poste, pourquoi pas?! Et surtout fouiner sur les marchés aux pus, faut pas avoir honte, on y trouve souvent de très bonnes choses. Enfin, essayer de concevoir les vetements, soit meme essayer de bricoler afin d'approcher le style qu'on convoite."
 


Par Amenan Tanoh
J'ai longtemps hésité avant de te l'écrire. Surement, que je vais m'en vouloir de te l'avoir envoyé mais il fallait que ça sorte.
Je suis tombé amoureuse de toi...je ne sais plus comment d'ailleurs ni pourquoi. Je ne sais pas si c'est ton coté macho ou la "sexytude" que tu dégages. Il faut avouer que j'ai toujours craquer pour les mecs intelligents. Bref...les mots ne pourront pas traduire ce que je ressens mais je pense que tu as compris.
-Marie-Ange, Marie-Ange!!!
-Oui Maman
-Viens s'il te plait, j'ai besoin que tu m'aides à la cuisine.
Elle hésita un instant à appuyer sur la touche "envoyer". Alors? Je le fais ou pas? se demanda t-elle. Comment va t-il le prendre? Et puis, zut! C'est pas aux filles de faire le premier pas. Il ne sait pas ce qu'il perd à ne pas se décider.
-Marie-Ange, c'est pour aujourd'hui ou demain? interpella sa mère
Une seconde plus tard le sms était effacé.
                                                           *            *
                                                                   *



22h17.
Les yeux rivés au plafond, Emeric était plongé dans ses pensées. Elle avait un je ne sais trop quoi qui la rendait si spéciale, si exceptionnelle, si...tout. Ah! Marie-Ange!!! Je suis presque sûr qu'elle a déjà quelqu'un. Je ne vais pas risquer de prendre un râteau. J'ai un peu trop d'amour propre. Peut-être que par sms ça sera plus supportable.
Il saisit son smartphone et se me mit à lui écrire un texto.

Salut Migi, comment tu vas? ça va peut-être te surprendre ce que je vais te dire et je ne vais pas y aller par quatre chemins. Je ne suis pas très doué pour exprimer mes sentiments. Je voulais juste te dire que...j'aimerai qu'il y ait bien plus que de l'amitié entre nous. T'es une fille vraiment géniale.

Il relit son sms une fois, deux fois et décida finalement de ne pas l'envoyer. Ce n'était sans doute pas le moment, et en plus une déclaration d'amour ne se fait pas par sms.

Combien de fois sommes-nous passés à coté de belles histoires par manque d'audace? Ou à cause de notre égo?
On dit souvent qu'on ne meurt pas d'une blessure d'amour propre. Soit...mais c'est aussi plus facile de le dire que de le faire. Avouons-le, on a tous été une fois dans cette situation. Pas vrai,
                                                           
Ce vendredi 05 juillet 2013 s'est ténu à la boutique Woodin situé au II Plateaux les Vallons un FlashMob Photo. Un seul mot d'ordre: être vêtu d'une ténue Woodin ou d’accessoires.
 Les Woodinais étaient les stars sur lesquels crépitaient les flashs.



Ce fut un moment convivial et surtout une très belle initiative qui a permis aux membres de la nation de se retrouver.


Rejoins la Nation est un concept publicitaire de la marque Woodin, du groupe Vlisco, qui s'adresse essentiellement à un public jeune (18ans-35ans).  Créativité, Africanité, Confiance et Talent en sont les leitmotivs.